Ne nous jouissons choses plus quand ils sont sur le point de se terminer?

Ne nous jouissons choses plus quand ils sont sur le point de se terminer?

Que ce soit une expérience est positive et si elle est négative, quand vers la fin nous donne un sens "extra" de plaisir. Il est ce qui assure le chercheur Ed O'Brien, Département de psychologie de l'Université du Michigan (Etats-Unis), dans le dernier numéro de la revue Psychological Science. Pour prouver mené une expérience avec une cinquantaine de sujets qui ont demandé goûtera différents types de chocolats (noir, lait, crème, caramel et amandes), sans les informer de quelques morceaux de chaque prise. Mais s'ils ont été avertis du moment où il serait le dernier. Tous les participants ont apprécié au cours de cette dernière pièce, quel que soit son goût.

O'Brien dit que cette tendance peut avoir des implications pour la vie quotidienne. Par exemple, le dernier livre d'une trilogie et le dernier orateur lors d'une conférence seront reçues de manière plus positive. Et le dernier candidat à une entrevue d'emploi semblent plus qualifiés que d'autres.

15

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha